Search
الإثنين 18 ديسمبر 2017
  • :
  • :

Tunisie: la police politique et la violence d’Etat au coeur d’un livre.

cba2911ca1c40028fa90545f6470ee1a_XL

Comment traiter des archives de la police politique tunisienne, quatre ans après la chute du régime autoritaire de Ben Ali ? C’est sur ce sujet qu’a porté le travail du Labo Démocratique, créé au lendemain de la révolution, en vue de répondre au défi que constitue le traitement de ce dossier très sensible.

Le Labo Démocratique,  une association « à caractère scientifique », publie aujourd’hui un ouvrage de trois tomes, « Révolution tunisienne et défis sécuritaire », sous la direction de Farah Hached et Wahid Ferchichi. Au-delà de l’aspect historique des documents – la police politique s’étant constituée au début des années 1970 – plusieurs questions d’actualité traversent l’ouvrage.

Par exemple, comment lutter contre le terrorisme sans porter atteinte aux libertés fondamentales ?

La stabilité de l’ancien régime reposait en effet sur un contrôle total de la population, un musèlement de la dissidence où toute critique du système était étouffée dans l’œuf, par le biais d’un réseau d’écoute, créant une psychose chez le citoyen. « La police politique reposait sur une mentalité de corruption, même sur les questions économiques » indique un membre du Labo Démocratique lors de la conférence de presse qui présentait l’ouvrage, co-publié par l’Institut de Recherche du Maghreb Contemporain et les éditions Mohamed Ali.

Lors de la conférence de presse, le Ministre de la Justice, Mohamed Salah Ben Aïssa, également professeur de droit public,  a mis en garde contre la récupération politique des archives de la police politique. Car entre instrumentalisation et règlement de compte, le basculement peut s’avérer dangereux par la démocratie naissante. Pointer les ennemis d’hier en vue d’engranger des gains politiques.

La question des agissements de la police politique concerne tous les citoyens, indépendamment de leur couleur politique. Un enjeu de taille auquel va prochainement s’attaquer l’Instance Vérité et Dignité, mandatée pour quatre ans en vue de faire la lumière sur les dépassements et violations des droits humains du passé. Le premier tome produit par le Labo Démocratique se concentre sur ce point, sous-titré «Les archives de la dictature –  Entre justice transitionnelle et sécurité ».

« Un document unique sur la scène arabe » annonce le co éditeur de l’ouvrage. En effet, la Tunisie est actuellement le seul pays à être allé aussi loin dans le processus d’ouverture politique et citoyen.

Le deuxième tome s’articule autour de la « Protection de la vie privée et transparence dans le secteur de la sécurité ». Un thème récurrent aujourd’hui quand il s’agit de lutter contre le terrorisme tout en garantissant le respect des droits des citoyens. Pour cela, le Labo Démocratique estime que l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) doit se saisir de cette question, faisant la proposition de l’instauration d’une commission parlementaire issue de l’opposition qui garantirait la transparence au sein de la direction des services de police.

Faire que les anciennes pratiques de surveillance de la population disparaissent à travers un arbitrage du pouvoir législatif sur les questions sécuritaires. Une question au cœur du Tome 3 intitulé « Les services de renseignements tunisiens : quel contrôle ?»

Plus généralement, comment convertir une police politique, instrument de la dictature, à une police de service public garantissant la protection du citoyen ? Récemment, le drame survenu a Dehiba, près de la frontière libyenne, qui a vu la mort d’un jeune lors d’une confrontation entre population et forces de l’ordre, maintien au cœur de l’actualité cette question.

Un défi pour ces prochaines années auquel le Labo Démocratique apporte aujourd’hui des pistes de réflexion.

 

Le livre, financé par le PNUD, l’UNESCO, le gouvernement fédéral suisse, est disponible en librairie au prix de 25  dinars. Plus d’information sur la bibliothèque numérique.

 

Rafika BENDERMEL




اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Le Tunisie Bondy Blog est un média en ligne qui a pour objectif de permettre aux jeunes de pouvoir s’exprimer, de raconter la vie quotidienne, loin de la stigmatisation et du sensationnalisme. De pouvoir aussi acquérir les bases d’un journalisme citoyen afin de se préparer, pour ceux qui le souhaitent, à devenir des journalistes professionnels. Notre équipe de journalistes effectue des reportages de terrain sur les réalités quotidiennes des habitants des régions intérieures de Tunisie.