Search
الإثنين 18 ديسمبر 2017
  • :
  • :

Tourisme: “Les médias ont vendu une image du pays qui a mis l’activité à l’arrêt

Premier festival d’une telle envergure dans le désert tunisien, « Les Dunes électroniques » ont réunis plusieurs milliers de personnes dont certains ont fait le déplacement depuis les quatre coins de la Tunisie, et de l’Europe également, pour faire la fête aux portes du désert, sur les lieux de tournage du célèbre Stars Wars. Le festival s’achève sur un sentiment de succès après cette première édition qui relève du pari, tant pour les organisateurs que pour les autorités tunisiennes. L’enjeu est réellement de taille pour la région, le secteur touristique, première source de revenu pour les locaux, est au plus mal. La révolution, ainsi que les bouleversements qu’elle a engendrée, a fait fuir les touristes.

« C’était un vrai défi d’organiser un tel évènement ici et vu le contexte. Cela faisait setp ans que l’on voulait le faire. Il n’y a aucun débordement. Les gens ont l’air content. C’est l’essentiel. On imagine déjà une nouvelle édition pour l’année prochaine ! » confie un membre de l’organisation française.

 

Des barrages de police sont très présents tout au long de la route entre Tozeur et Nefta, le lieu d’accueil du festival. « Les policiers sont là pour la sécurité des gens, c’est rassurant même si on sait qu’il n’y aura pas de problème. Ils ont fait du bon boulot, c’est pour ça qu’on est allé les voir pour les féliciter. Ils n’étaient pas là pour embêter les gens mais s’assurer que tout allait bien » raconte un couple venu de Sfax.

 

Un peu plus loin, à quelques kilomètres de Nefta, nichée dans les montagnes de l’Atlas, l’oasis de Chebika. Une des trois oasis de montagne du pays. Ici également, le tourisme est la principale source de revenu des habitants, avec l’artisanat et la culture de datte. Hmida, guide local espère que le festival redorera le blason de la région qui s’est développée essentiellement grâce au tourisme.

 

« Les médias ont vendu une image de la Tunisie qui a complètement mis à l’arrêt l’activité. On a dû se séparer d’une partie de l’équipe car il n’y a plus de travail. Les étrangers ont peur de venir ici alors qu’il n’y a aucun risque » indique Régis Bourdoiseau, professionnel dans le tourisme d’affaire.

Rassurer pour relancer l’économie. Tel est le mot d’ordre. La nouvelle Ministre du Tourisme a fait spécialement le déplacement sur les dunes de Nefta pour marquer la volonté des décideurs politiques de redresser ce secteur d’activité stratégique, en berne depuis la révolution.

Outre les intérêts économiques en jeu, volonté est faite aussi de rapprocher le Nord et le Sud du pays, restés trop longtemps éloignés à travers le discours d’Amel Karboun : « Qui vient dans le sud pour la première fois ? Qui compte revenir dans le sud ? » – crie de la foule en délire en guise de réponse. Rare sont les gestes politiques de rapprochement nord-sud. Le message semble être passé. Les touristes repartent, visiblement ravie d’avoir fait le déplacement.

 

Souhaitons alors que l’événement aie permis de redorer l’image du pays et que les touristes reviennent. 

 

 

Ecrit par Rafika Bendermel




اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Le Tunisie Bondy Blog est un média en ligne qui a pour objectif de permettre aux jeunes de pouvoir s’exprimer, de raconter la vie quotidienne, loin de la stigmatisation et du sensationnalisme. De pouvoir aussi acquérir les bases d’un journalisme citoyen afin de se préparer, pour ceux qui le souhaitent, à devenir des journalistes professionnels. Notre équipe de journalistes effectue des reportages de terrain sur les réalités quotidiennes des habitants des régions intérieures de Tunisie.