Search
samedi 23 juin 2018
  • :
  • :

Tozeur sous les lumières, succès confirmé pour le 36e Festival des Oasis.

Djérid Tozeur, aux portes du désert du Sahara. L’oasis, plongée dans les lumières, a accueilli le 36e Festival international des Oasis de Tozeur.  Créé en 1938, ce festival qui avait une vocation locale à l’origine, est devenu avec le temps un événement majeur du Sud tunisien à partir du début des années 1990.

Durant une semaine, du  22 au 27 décembre, la ville saharienne a vibré au son des musiques folkloriques et électroniques, les groupes locaux ont animé les soirées dansantes. Dans les rues, les passants pouvaient découvrir l’artisanat et gastronomie locale, le cinéma et le théâtre, dans une ambiance colorée, des lumières offrant une atmosphère festive.

A la tombée de la nuit, au coeur de la Medina Tbebsa, un rendez-vous illuminé était donné aux visiteurs. De jeunes talents issus de la ville ont pu se produire ainsi que des artistes tunisiens et étrangers, de manière improvisée. Une affluence massive qui a confirmé à nouveau le succès du Festival des Oasis, dont les organisateurs se félicitent. Le tout pour un coût de 150 000 dinars.

L’ouverture du festival a eu lieu le 22 décembre en présence du président de cette édition, Karim Chraïet, promoteur de tourisme et de culture, la ministre de Tourisme Amel Karboul, le ministre de la Culture Mourad Sakli et le gouverneur de Tozeur Mohamed Mansouri.

Le comité d’organisation qui pilote le festival, composé de neuf membres issus de différents secteurs impliqués dans le développement local, s’est associé à l’équipe de l’agence Hapax (Gérald Verniers et Raya Ben Guiza) et à Kamel Salim (Pop In Djerba) et fédère des corps multiples : ministères du tourisme et de la culture, des associations, maisons des jeunes, gouvernorat et l’office national de l’artisanat tunisien…

Entre tradition et modernité, le festival a tenu ses promesses, permettant ainsi de valoriser une région aux richesses artisanales et naturelles multiples, et de relancer une économie touristique en berne depuis la révolution, premier secteur économique local.

 

Faten Khlifa




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Tunisie Bondy Blog est un média en ligne qui a pour objectif de permettre aux jeunes de pouvoir s’exprimer, de raconter la vie quotidienne, loin de la stigmatisation et du sensationnalisme. De pouvoir aussi acquérir les bases d’un journalisme citoyen afin de se préparer, pour ceux qui le souhaitent, à devenir des journalistes professionnels. Notre équipe de journalistes effectue des reportages de terrain sur les réalités quotidiennes des habitants des régions intérieures de Tunisie.