Search
samedi 23 juin 2018
  • :
  • :

Enfants hospitalisés à Kasserine: quand une rumeur sème la panique

Mardi 3 mars 2015 à l’école primaire El Karma 1 à Kasserine, une équipe de santé scolaire est intervenue pour vacciner les élèves de 6e  année de base, dans le cadre d’une campagne nationale pour lutter contre la paralysie, la rougeole et le tétanos. Après le départ de l’équipe de santé, deux élèves ont perdu conscience dans l’établissement. Le directeur leur ayant donné de l’eau et du sucre, ils sont revenus à leur état normal mais comme précaution, il a préféré appeler la protection civile pour les transférer à l’hôpital.

Après ces deux cas, cinq autres enfants se sont rendus à l’hôpital puis 19 autres. Une confusion s’est alors répandue.  Arbi Bennani est parent d’une élève : « J’étais au travail quand quelqu’un m’a appelé pour me dire que ma fille a été transférée à l’hôpital après la vaccination. Je suis ici depuis longtemps. Il n’y a aucun médecin dans le service d’urgence, je ne sais pas pourquoi ! »

Salah Kachbouri, directeur régional de la santé à Kasserine indique : « Nous avons contrôlé nos dépôts et nos frigos et tout le nécessaire pour procéder à la vaccination. Nous n’avons rien trouvé d’anormal. Le matériel est en bon état et surtout la date d’expiration des seringues n’est pas avant 2016 et 2017 ! » 

Ci-dessous l’entretien sonore :

Pris de panique suite au malaise des deux élèves, les parents ont préféré amené leur enfant par précaution. Une rumeur qui a circulé, allant jusqu’à annoncer que certains enfants étaient dans le coma, ce que dément les services hospitaliers de Kasserine. En fin de compte, les deux élèves n’avaient pas pris de petit déjeuné !

Hatem Salhi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Tunisie Bondy Blog est un média en ligne qui a pour objectif de permettre aux jeunes de pouvoir s’exprimer, de raconter la vie quotidienne, loin de la stigmatisation et du sensationnalisme. De pouvoir aussi acquérir les bases d’un journalisme citoyen afin de se préparer, pour ceux qui le souhaitent, à devenir des journalistes professionnels. Notre équipe de journalistes effectue des reportages de terrain sur les réalités quotidiennes des habitants des régions intérieures de Tunisie.